Le monde de la nourriture change rapidement. Grâce aux nouvelles découvertes dans le champ nutritionnel et à la recherche d’une meilleure durabilité environnementale, notre comportement à table se modifie. Dans les 10 ou 15 prochaines années l’alimentation subira des mutations radicales qui commence à se voir dès aujourd’hui. Découvrons ensemble quelles sont-elles et pourquoi nous sommes en train d’aller dans cette direction.

Les aliments que nous mangerons dans le futur

Le jackfruit ou jacquier

Le jackfruit est un très gros fruit (il peut peser jusqu’à 30 kg) originaire de l’Inde.

Il est considéré par plusieurs nutritionnistes comme le fruit qui pourrait sauver l’humanité pour plusieurs raisons. Il s’agit d’une plante très résistante, capable de s’adapter aussi aux climats plus chauds et ne demande pas de soin particulier. C’est une source naturelle de potassium, de calcium et de fer. Consommé cru il a un goût de pomme et d’ananas avec un arrière goût de vanille, et cuit il prend une saveur semblable au bacon.

Quand il n’est pas trop mûr vous pouvez en obtenir de la farine alors que les graines peuvent être utilisées comme les châtaignes.

Les algues

Les algues sont déjà utilisées surtout dans la cuisine asiatique. Ces dernières années on les a aussi utilisées en occident surtout pour leurs propriété nutritionnelles. Par exemple, l’algue spiruline est utilisée comme aliment ou intégrateur alimentaire pour sa richesse naturelle en protéine. Selon la couleur elles peuvent être utiles pour le contrôle du cholestérol, comme source de vitamine C ou de chlorophylle. Il est évident que nous en mangerons de plus en plus car il s’agit d’un aliment sain et nourrissant qui est très facile à cultiver.

Les insectes

Selon la FAO, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, près de 2 milliards de personnes consomment déjà des insectes, surtout en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud. Le rapport entre rendement nutritionnel et coûts d’élevages fait des insectes la nourriture du futur par excellence.

Viande en éprouvette et steaks végétaliens

La tendance du futur sera celle de diminuer drastiquement la consommation en viande. En France, comme dans la plupart du monde occidental, les vegans sont de plus en plus nombreux. Les raisons de cette tendance sont à rechercher dans l’éthique mais aussi dans les thématiques qui concernent les changements climatiques. Les élevages intensifs d’animaux sont en effet responsables d’une grande partie d’émissions de gaz à effet de serre. Le steak végétalien naît donc justement de l’exigence de trouve un substitut végétalien mais qui a l’aspect et la saveur de la viande. Mais si nous parlons de viande en éprouvette il s’agit de véritable viande obtenue en laboratoire, à partir de cellules animales. À la différence des steaks végétaliens, qui est déjà dans le commerce, la viande en éprouvette est quelque chose dont on parle beaucoup mais qui, pour le moment, n’est pas devenu réalité.

Les micro-protéines

Ce sont des protéines à partir de moisissures et champignons cultivés dans des cuves de glucose. Elles sont déjà utilisées aujourd’hui pour certaines préparations véganes.

Fruits et légumes génétiquement modifiés

L’homme modifie depuis des millénaires fruits et légumes. Ce que nous mangeons aujourd’hui est le résultat d’une série infinie de sélections ayant pour but de rendre ces légumes plus beaux, colorés et savoureux. Un procédé qui a toutefois amené à une diminution moyenne de 30% des nutriments, minéraux et vitamines. Le défi qui sera à affronter dans les prochaines années sera de restituer aux fruits et légumes les valeurs nutritionnelles qu’avaient leurs ancêtres sauvages.

Mélanges solubles

Souvent nous nous retrouvons contraints à sauter le pas et à ingurgiter des snacks par manque de temps. C’est pour cette raison que depuis quelques années on a créé des mélanges solubles à diluer dans de l’eau, dans du lait ou dans des boissons capables de fournir les mêmes apports nutritionnels qu’un repas. Le dernier sorti dans le commerce s’appelle Huel, contraction de Human Fuel, littéralement carburant humain. Malgré le fait qu’il soit inquiétant de penser que certains n’ont pas même le temps pour un repas durant une journée de travail, ces aliments de substitution rencontrent un succès discret.

Pourquoi ces aliments en particulier

Deux choses semblent déterminer cette liste. La première est la tendance à chercher des aliments toujours plus utiles à notre apport nutritionnel. La seconde est d’obtenir un impact mineur de l’industrie alimentaire sur l’environnement. Les aliments du futur devront répondre à une demande toujours majeure même si les ressources, au contraire, seront de moins en moins importantes. Un défi pas des moindres qui déterminera des changements radicaux, aussi bien dans la production que dans la consommation de la nourriture.

À vous de jouer…

Cet article vous a été utile? Vous avez d’autres méthodes ? N’hésitez pas à nous le dire en commentaire.

Sur le même sujet :

6 erreurs à éviter en cuisine : les astuces du chef

Les 10 Fruits et Légumes Les Plus Contaminés Par Les Pesticides