L’éducation de votre chien est une étape fondamentale que vous devez franchir lorsque vous décidez de vous occuper de lui. Les chiens sont des animaux extrêmement intelligents qui peuvent facilement apprendre à comprendre ce qu’ils peuvent faire et ce qu’ils doivent éviter.

Avoir un petit compagnon à quatre pattes est un véritable plaisir qui vous permettra de faire l’expérience de l’amour inconditionnel des chiens envers leur maître. Si vous avez des enfants à la maison, les chiens vont « s’occuper » d’eux, jouer avec eux et même les défendre ou les consoler en cas de besoin.

Cependant, si vous ne faites pas de votre mieux, votre compagnon de jeu pourrait facilement développer un mauvais comportement. Un exemple concret est celui d’un chien qui aboie constamment sans aucune raison, juste parce qu’il sait qu’il obtiendra l’attention qui lui manque à ce moment-là. En effet, tout comme les enfants, les animaux ont besoin d’être élevés correctement, pour comprendre quel comportement est acceptable et quel comportement ne l’est pas, à l’intérieur comme à l’extérieur.

Découvrons maintenant les 10 meilleurs conseils pour éduquer votre chien !

1) L’importance des premiers jours à la maison

Tout d’abord, il est bon de garder à l’esprit que l’éducation de votre chien est un long processus qui doit commencer dès les premiers jours où vous l’amenez chez vous. L’une des étapes fondamentales est de comprendre son nom. Il est important de le répéter plusieurs fois pendant ces moments cognitifs, surtout lorsqu’il est à l’aise et apprécie d’être avec vous. L’idéal serait également d’éviter de le réprimander, pour l’instant, en utilisant son nom, sinon il risque de l’associer à des événements négatifs et à des répercussions. Au cours de cette période initiale, vous pouvez également créer des liens avec des jeux éducatifs, comme aller chercher une balle.

2) Le panier de votre chien

Cela peut paraître étrange, mais l’éducation d’un chien de compagnie passe aussi par son panier. En effet, tout comme nous, les humains, il doit avoir un endroit qui lui est exclusivement réservé, où il peut être tranquille et confortable. Les chiens ont généralement tendance à s’assoupir dans des environnements où ils sont en compagnie de leurs maîtres et se sentent plus en sécurité. Placez le lit de votre chien à un endroit où il peut entendre votre voix et vous voir s’il se réveille, mais aussi à l’abri des courants d’air. Il est également important de garder à l’esprit que c’est eux qui choisissent le panier et qu’ils peuvent ne pas aimer immédiatement celui que vous leur avez acheté, mais il est bon de ne pas les forcer !

3) L’ordre « Au pieds »

Une fois que vous vous êtes assuré que votre chien se sent à l’aise dans la maison, il est bon de lui montrer comment se comporter à l’extérieur. Emmenez votre chien dehors, en laisse, dans un endroit que vous considérez comme sûr et calme, éventuellement en l’absence d’autres chiens qui pourraient le distraire. Libérez-le et commencez à le familiariser avec l’ordre « Au pieds! », même s’il ne le comprend pas au début. Éloignez-vous et répétez l’ordre d’une voix calme mais ferme, en l’accompagnant de son nom. S’il ne comprend pas, mettez-vous à genoux et tapez dans vos mains pour attirer son attention. Mais attention, il faut aussi le récompenser lorsqu’il exécute correctement l’ordre.

4) La laisse : jamais trop courte ou tirée

Une fois que votre chien est familiarisé avec le monde extérieur et avec l’ordre « Au pied », il est important de comprendre comment le diriger. Le moment de la promenade est fondamental pour l’éducation de votre chien et ne doit pas être laissé au hasard ! Tout d’abord, gardez à l’esprit que lorsqu’il s’agit de chiots ou de petits chiens, le meilleur choix est une laisse extensible. Il est important que la laisse soit suffisamment longue pour lui permettre d’explorer les environs immédiats et qu’il ne soit pas tiré. Lorsqu’il s’éloigne, appelez-le pour qu’il s’approche ou allez vers lui vous-même. Si le chien s’arrête ou tire dans la direction opposée à la votre, arrêtez-vous un instant et rassurez-le en lui donnant quelques coups de patte plutôt que de le tirer et de le forcer.

5) Gronder votre chien

Comme avec les enfants, les réprimandes sont très importantes pour que le chien comprenne ce qu’il peut faire avec votre accord. Au cours des premiers jours dans la maison, vous ne devez gronder votre chien que lorsque c’est absolument nécessaire, sinon nos réprimandes perdront toute signification possible. Si vous laissez votre chien seul dans une pièce et qu’il commence à aboyer, vous devez le gronder au lieu de lui donner de l’attention, sinon il associera l’aboiement à la récompense des caresses. De même, s’il monte à l’étage où il n’est pas censé aller, cela peut être une autre bonne raison de le gronder. Il est important de souligner qu’en accompagnant les réprimandes de claques, votre chien perdra sa confiance en vous, ce qui aura un effet contre-productif.

6) Récompenses en plus des réprimandes

L’éducation du chien passe évidemment aussi par les récompenses que vous lui donnez. Ils servent à lui faire comprendre qu’il a fait quelque chose de bien, à l’associer à un prix et donc à une gratification. Il peut s’agir de caresses, de compliments et d’éloges, mais aussi, bien évidemment, de biscuits ou de nourriture en tout genre. N’oubliez pas non plus que pour que la récompense soit reconnue comme telle, elle doit être donnée dans les quelques secondes qui suivent l’action que l’on souhaite récompenser. Plus le temps passe, moins le chien comprendra ce qu’il a fait de bien. Vous ne devez pas hésiter à le récompenser, car c’est le meilleur moyen que vous avez pour l’éduquer !

7) Alimentation

Un autre élément fondamental de l’éducation de votre chien est la bonne gestion correcte de son alimentation. On pense souvent que donner une bouchée à votre petit compagnon est une bonne chose, mais ce n’est pas toujours le cas. Si, alors que vous êtes assis à table pour prendre votre repas, le chien s’approche de vous et demande de la nourriture, vous devez éviter de lui en donner. En effet, sinon, il prendra l’habitude de vous demander de la nourriture, créant souvent des situations désagréables avec les invités ou des épisodes agressifs si vous lui refusez après des années. Ce sera probablement difficile les premiers jours, mais petit à petit, il s’y habituera et comprendra quand il doit vous laisser seuls. Essayez également de faire coïncider ses heures de repas avec les vôtres, par exemple en remplissant son bol lorsque vous êtes sur le point de vous asseoir pour manger.

8) Corriger l’agression

Il ne faut jamais oublier que les épisodes agressifs doivent être corrigés le plus rapidement possible. Il s’agit d’une étape très importante dans l’éducation de votre chien, car au moins vous éviterez que cela devienne une habitude à l’avenir. L’une des principales causes d’agressivité chez les chiens est le bruit, il faut donc l’y habituer dès son plus jeune âge. Une idée serait de les emmener dans des zones industrielles, des aéroports ou des routes très fréquentées. De même, lorsque le chien commence à être agressif, il convient de le réprimander, mais en évitant de hausser excessivement le ton, sous peine d’obtenir l’effet inverse.

9) Ne sous-estimez pas le temps de jeu

Les chiens sont notoirement exigeants en matière d’attention et n’auront aucun problème à la rechercher auprès de vous. Dès qu’il est un chiot, pour l’éduquer, il ne faut jamais sous-estimer ses demandes, surtout quand il veut jouer. En lui faisant plaisir, vous renforcerez le lien avec votre petit ami, qui saura toujours qu’il peut trouver de la compagnie auprès de vous. D’autre part, il n’est pas nécessaire de rester derrière lui pendant des heures et des heures, même si vous êtes fatigué, quelques minutes d’attention le satisferont, en calmant toute demande « excessive » (comme aboyer constamment ou sauter et courir partout).

10) Apprendre à votre chien quelques ordres simples

Enfin, il est également important d’apprendre à votre chien quelques ordres de base. Après le « Au pieds » en promenade, vous avez lui apprendre à s’asseoir sur commande ou à vous donner la patte. Cela contribuera à la fois à renforcer votre lien avec lui et à lui faire comprendre l’importance de nos ordres pour lui. D’une manière générale, apprendre ces ordres à votre petit compagnon demande du temps et de la persévérance, ainsi qu’une bonne dose de récompenses lorsqu’il parvient à exécuter l’ordre.

À vous de jouer…

Si vous avez aimé l’article, partagez-le avec vos amies sur Facebook!

Sur le même sujet :

Quelles sont les 10 races de chiens les plus difficiles à dresser ?

Comment votre chien vous dit « je t’aime » : 11 comportements qui révèlent ce qu’il pense