Le chien, nous le savons, est le meilleur ami de l’homme. Bien que le débat fasse toujours rage, on pense que la domestication du chien a commencé il y a environ 12 000 ans. Depuis lors, l’ancêtre loup-chien avec lequel les hommes du Néolithique ont commencé à interagir a évolué pour donner naissance à toutes les races de chiens connues aujourd’hui.

Parmi eux, chacun a ses propres caractéristiques et son propre tempérament. C’est pourquoi le choix de la race la plus appropriée ne doit pas être pris à la légère.

Ses qualités, ses besoins et sa compatibilité avec les autres animaux, les enfants ou les personnes âgées doivent être soigneusement évalués. Mais, plus que toute autre chose, vous devez évaluer vos compétences en tant qu’éducateur.

Chaque chien a besoin d’un maître qui puisse assumer le rôle de « chef de meute » : un guide autoritaire, un point de référence pour la satisfaction des besoins fondamentaux (nourriture, hygiène) et un compagnon affectif avec lequel créer un lien durable. Certaines races sont plus faciles à manipuler, même pour ceux qui n’ont jamais eu d’animaux auparavant. Il existe également des races, telles que celles énumérées ci-dessous, qui sont plus têtues, plus indépendantes ou simplement dont les instincts se manifestent plus facilement.

Voici les 10 races de chiens les plus difficiles à dresser.

1) Bull Terrier

Le Bull Terrier d’aujourd’hui est un croisement sélectionné dans les années 1800 en Grande-Bretagne. À cette époque, la sensibilité pour le bien-être des animaux que nous connaissons aujourd’hui n’existait pas et le Bull Terrier a été développé comme un chien destiné aux combats entre chiens ou autres animaux (taureaux et ours en particulier) et à la défense de l’habitat contre les « nuisibles » tels que les rats, les fanons ou les sangliers. Aujourd’hui, contrairement aux autres types de terriers, ce chien a un tempérament plus calme et plus équilibré, ce qui le rend adapté aux familles avec enfants. Néanmoins, il nécessite une formation rigoureuse dès le plus jeune âge et une attention particulière à l’intégration sociale. En fait, le Bull Terrier est instinctivement très fidèle à son propriétaire. Cette qualité, si elle est mal gérée, peut la rendre dangereuse pour les autres animaux et les personnes.

2) Pit Bull et American Staffordshire Terrier

L’American Pit Bull Terrier et l’American Staffordshire Terrier sont également connus pour être des chiens violents et agressifs. Tous deux, comme le Bull Terrier, ont été sélectionnés pour acquérir les caractéristiques physiques nécessaires au combat : mâchoires puissantes, corps compact et musclé, tempérament agressif. Nous savons aujourd’hui qu’une éducation rigoureuse et une bonne dose d’affection rendent ces chiens absolument compatibles avec l’environnement familial. Leur corps reste cependant une « machine de guerre » et c’est pourquoi les propriétaires de Pitt Bulls et d’Amstaffs doivent suivre des programmes d’entraînement spéciaux. En Angleterre, les propriétaires de ce type de chien sont tenus de suivre des procédures spéciales : inscription au registre des chiens, formation obligatoire et castration obligatoire pour les mâles.

3) Mâtin napolitain et Cane Corso

Ces deux chiens appartiennent à la famille des Molossoïdes. Ce sont des chiens imposants qui peuvent peser jusqu’à 80 kg. Ils ont toujours été utilisés, bien que dans des contextes différents, comme chiens de défense et bergers pour les bovins et les porcs. Le Mâtin napolitain en particulier était déjà utilisé dans la Rome antique et, pendant la période de brigandage, il figurait dans les rangs de l’armée des Bourbons en tant que « soldat ». S’ils sont bien éduqués et entourés d’affection, ces chiens peuvent être doux, gentils et calmes. Toutefois, leurs maîtres doivent être capables d’imposer leur autorité, car leur loyauté envers la meute peut les rendre très agressifs envers les étrangers, qu’ils soient humains ou animaux.

4) Rottweilers et Dobermans

Les Rottweilers et les Dobermans sont considérés comme les chiens de défense par excellence. Les deux chiens sont d’origine allemande et se distinguent par leur taille imposante et leur capacité à suivre les ordres. En théorie, le Rottweiler et le Doberman sont des chiens « faciles » à éduquer car ils sont extrêmement loyaux et fidèles à leurs maîtres. Cependant, compte tenu de leur taille et de leur force, leur espièglerie peut se transformer en impétuosité et leur fort lien émotionnel avec la meute en agressivité envers les étrangers. Ils ne sont donc pas recommandés aux propriétaires de chiens pour la première fois.

5) Husky sibérien

Les huskies, ainsi que tous les chiens nordiques qui ressemblent à des loups, sont devenus à la mode ces 20 dernières années et on les voit de plus en plus dans les rues des villes françaises. Les huskies sibériens, les loups tchécoslovaques et les malamutes d’Alaska sont toutefois des chiens extrêmement spéciaux et difficiles à manipuler. Hormis les températures méditerranéennes, qui ne leur conviennent pas, ces races conservent une grande partie de leur instinct sauvage. Ils ont tendance à considérer de très grandes zones comme leur propre territoire et sont particulièrement attachés à leur indépendance. Le dressage de ces races n’est pas impossible, mais demande beaucoup d’efforts supplémentaires.

6) Lévrier afghan

Le lévrier afghan est un chien très élégant et particulièrement recherché, à tel point que son prix varie entre 2500 et 5000 euros. Les caractéristiques qui en ont fait un chien domestique très recherché sont son pelage et son odeur. Malgré son poil très long, le lévrier afghan ne perd pas ses poils et n’a pas d’odeur. Ces particularités découlent du fait qu’il n’a jamais été croisé ou élevé. Étant un chasseur, la nature l’a doté de ces caractéristiques qui lui permettent de ne laisser aucune trace. Bien que sa domestication remonte à l’an 1000, le lévrier afghan a conservé une grande partie de son instinct. Il a tendance à être timide et indépendant, s’il identifie une proie, il orchestre des embuscades félines mortelles et peut facilement s’échapper s’il n’est pas étroitement surveillé.

7) Bouledogue français

Le bouledogue français est l’un des chiens de compagnie les plus populaires du moment. Malgré sa petite taille, c’est toujours un Molossoïde. Ce chien a besoin de beaucoup d’attention et d’un maître qui peut devenir un point de référence exclusif. Sinon, s’il est négligé, le Bouledogue français peut avoir un comportement agressif et détruire la maison à la recherche d’attention. Il est également doté d’un corps compact et puissant. Ne vous laissez pas tromper par sa taille : s’il est très agité, il peut même blesser les humains.

8) Pékinois

Le Pékinois est un chien asiatique aux origines très anciennes, son existence étant attestée dès 4 000 ans en Chine. Malgré leur petite taille, ce sont des chiens extrêmement courageux et fiers qui n’hésitent pas à attaquer d’autres chiens et des humains beaucoup plus grands qu’eux s’ils sont menacés. Leur proéminence et leur intelligence en font des chiens absolument adaptés à la vie avec les humains, mais celui qui décide de s’en occuper doit être prêt à les suivre constamment, à être ferme dans leur éducation et à leur apprendre à coexister avec d’autres animaux et des personnes dès le début.

9) Terrier Jack Russell

Le Jack Russell est le plus petit de la famille des terriers. Comme ses cousins plus grands, ce chien a été élevé en Angleterre dans les années 1800 pour effectuer des tâches spécifiques. En particulier, le Jack Russell Terrier est classé comme un petit chien de travail, spécialisé dans la chasse aux renards et autres petits animaux fouisseurs. Son caractère énergique et son museau sympathique en ont fait un petit chien très populaire, grâce aussi aux nombreux films dans lesquels il a figuré. Mais sa petite taille, comme nous le découvrons, n’est pas une garantie en matière de formation. Le Jack Russell Terrier a besoin de beaucoup d’activité physique et d’un propriétaire expérimenté. Sinon, son énergie pourrait devenir incontrôlable.

10) Chihuahua

La dernière des races de chiens considérées comme difficiles à dresser est le Chihuahua. Cependant, ce serait une erreur de dire que c’est une race de chien complexe et têtue. Le Chihuahua peut apprendre facilement, devenir un excellent compagnon et même un chien de garde. Le principal problème, une fois de plus, c’est nous. Quand on pense aux chihuahuas, surtout ceux de la taille d’un jouet, on a tendance à les considérer comme des chiens fragiles et faibles, presque des  » accessoires  » plutôt que des animaux. En réalité, ce petit chien est très énergique et vif, enclin au jeu et jaloux de ses possessions, déterminé et courageux. S’il n’est pas dressé et correctement surveillé, son hyperactivité sera projetée sur la maison, les autres animaux et les étrangers avec des conséquences énormes par rapport à sa taille.

À vous de jouer…

Si vous avez aimé cet article, partagez-le avec vos amis sur Facebook!

Sur le même sujet:

Comment votre chien vous dit «  je t’aime » : 11 comportements qui révèlent ce qu’il pense

6 Astuces Avec du Bicarbonate Rien Que Pour Vos Animaux