Le corps humain émet naturellement une odeur spécifique, générée par le phénomène physiologique de transpiration de la peau, à travers les glandes sudoripares, afin d’éliminer la sueur et de la libérer sur la peau.

La sueur en elle-même ne sent pas mauvais, mais les bactéries présentes sur la peau la décomposent, créant une odeur âcre et particulièrement piquante.

Les déodorants ont précisément cette fonction : ce sont des produits cosmétiques qui préviennent et/ou éliminent les mauvaises odeurs causées par la transpiration de la peau. Aujourd’hui, il existe d’excellentes offres de déodorants sur le marché.

Mais comment fonctionnent les déodorants ? Combien et quels types y a-t-il sur le marché ? Comment faut-ils les utiliser ? Lesquels peuvent être nocifs pour le corps ?

Fonctionnement

La transpiration corporelle est très importante pour maintenir le corps à la bonne température, pendant : l’entraînement, le travail ou tout autre type d’activité physique. Mais pas seulement, la transpiration permet aussi d’éliminer les toxines, les sels minéraux, les protéines et les lipides en excès.

Tout d’abord, il est nécessaire de distinguer deux types d’action déodorante :

Action antibactérienne : ces déodorants agissent grâce à des ingrédients tels que le triclosan et l’alcool, qui servent à empêcher la dégradation de la sueur par les bactéries, évitant ainsi la mauvaise odeur qu’elle génère.
Action anti-transpirante : ce type de déodorant contrôle au contraire aussi bien l’odeur que la transpiration grâce à la présence d’aluminium/zirconium, dans un pourcentage variant entre 15% et 25%, qui sert à retenir la sueur à l’intérieur des cellules elles-mêmes, afin d’éviter son apparition sur la peau pendant plusieurs heures après l’application.

Advertisement

Il en résulte une peau sèche et, par conséquent, une absence d’odeur.

Types de déodorants sur le marché

Il existe différents types de déodorants sur le marché, en fonction de leur emballage et de leur forme :

Spray : utile en cas d’utilisation partagée, donc plus hygiénique car il n’y a pas de contact direct avec la peau et ne contient généralement pas de conservateurs.
Vapo : ne contiennent généralement pas de gaz et l’application est plus directe et beaucoup moins atomisée que le spray classique, qui libère un véritable « liquide » déodorant.
Roll-ons et sticks : spécifiques surtout pour ceux qui se rasent souvent et ceux qui préfèrent une action plus délicate et hydratante sur leur peau. Il peut s’agir de sticks, c’est-à-dire composés entièrement de produit solide qui se dissout ensuite lors de l’application, ou de roll-ons, c’est-à-dire composés d’une sphère qui, en se déplaçant, libère le produit se trouvant à l’intérieur du flacon. Ce type n’est évidemment pas recommandé si l’utilisation est partagée et non strictement personnelle.
Crèmes : déodorants très utiles en cas de transpiration excessive mais qui, s’ils ne sont pas appliqués correctement, peuvent souvent laisser des taches sur les vêtements.
Des produits purs et naturels : comme l’alun de potassium, acheté pur et ressemblant à une pierre dure qui, activée avec de l’eau et frottée sous l’aisselle, empêche la prolifération des bactéries et donc la présence de mauvaises odeurs, laissant la peau sèche et fraîche.
Évidemment, il faut aussi observer les ingrédients : en cas de peau sensible, il vaut mieux opter pour des déodorants sans alcool, sans parabènes, sans pétrolati et sans parfums divers, en optant pour des actifs naturels comme la sauge, qui possède d’excellentes propriétés anti-transpiration.

Advertisement

Bien utiliser le déodorant

Voici quelques conseils simples à suivre pour une application correcte et efficace du déodorant :

Nettoyez la zone où le déodorant doit être appliqué avec de l’eau et du savon.
En cas de transpiration abondante, il est préférable d’opter pour les déodorants anti-transpiration, mentionnés ci-dessus. Vous pouvez les reconnaître grâce à l’inscription sur le devant ou à la présence d’ingrédients spécifiques au dos, tels que les sels d’aluminium et/ou le zirconium.
Attendez que le déodorant sèche immédiatement après son application pour éviter les taches désagréables sur les vêtements.
Rasez-vous longtemps avant d’appliquer le déodorant pour éviter les irritations cutanées désagréables.
Évitez d’utiliser un déodorant avant la puberté ou à un âge plus jeune.

Déodorants nocifs

Il est important de savoir que les déodorants peuvent créer une dépendance, il est donc préférable de les alterner souvent pour éviter de perdre leur efficacité sur la peau.

Il est également utile de prêter attention aux zones délicates, fraîchement rasées, pour éviter les irritations, les rougeurs, voire les allergies chez les personnes sensibles.

Il faut également tenir compte du fait que certaines substances, comme celles contenues dans les déodorants anti-transpirants, peuvent favoriser l’apparition de pathologies liées au système nerveux, étant donné que les glandes sudoripares sont continuellement empêchées de produire la sueur, qui est essentielle pour notre organisme, pour les raisons évoquées ci-dessus.

L’idéal serait donc de toujours vérifier la composition des déodorants et de prêter attention aux ingrédients ci-dessous :

Triclosan : antibactérien qui peut entraîner une résistance aux antibiotiques.
Parfums allergisants : au cas où vous seriez particulièrement délicat et/ou allergique.
Perturbateurs endocriniens : toutes les substances qui ont tendance à interférer avec notre système hormonal afin de limiter la transpiration.

À vous de jouer…

Cet article vous a été utile? N’hésitez pas à le partager avec vos amis sur Facebook!

Sur le même sujet :

Déodorant: 10 Usages Alternatifs Vraiment Surprenants

Mains Moites : 5 Astuces Pour Serrer Des Mains Sereinement