Infidélité : est-il vrai que cela arrive plus souvent en été ?

Infidélité en été

L’été est toujours une saison critique et difficile pour les couples, en particulier les jeunes. En fait, la saison chaude est souvent un moment pour se détendre et profiter de la vie, dans tous les sens. C’est pourquoi de nombreux couples préfèrent faire une pause et la probabilité d’infidélité augmente.

Pourquoi on est plus infidèle en été ?

Le rythme se relâche, le beau temps nous incite à sortir, nous sommes plus portés à socialiser. Les vacances si longtemps attendues approchent, nous nous sentons pleins d’énergie et plus heureux. Dans les moments d’euphorie, nous avons parfois tendance à faire des gestes et à dire des choses que nous pourrions regretter.

Pour les couples encore « jeunes », l’été pourrait donc être le test décisif. On peut alors comprendre si l’on est avec la bonne personne pour nous ou si, au contraire, il vaut mieux éviter d’autres mauvaises surprises.

La nature de l’être humain, malgré toutes ses complexités, est très simple. Si notre partenaire dit qu’il se soucie de nous et de la relation mais se comporte d’une manière qui suggère un désintérêt, c’est un signal d’alarme immédiat. Il existe plusieurs signaux d’alarme auxquels il faut prêter une attention particulière, car ils nous permettent de comprendre à qui nous avons affaire et dans quelle mesure nous pouvons réellement leur faire confiance.

Infidélité en été : quels sont les signes possibles ?

Prêter attention aux éventuels signes de désintérêt ne signifie pas en faire une obsession et analyser chaque petit geste. Rappelez-vous qu’en amour, on laisse souvent tomber toutes ses barrières et on se sent plus exposé. Cela peut conduire certains à adopter une sorte de « mécanisme de défense » pour éviter le risque de souffrir. Mais ne vous inquiétez pas, vous devez juste prendre conscience de certaines choses.

Un premier élément pourrait être son désir de partir en vacances seul ou avec ses amis, sans penser à vous intégrer.

Peut-être veut-il simplement passer du temps avec eux, ou peut-être pense-t-il pouvoir s’échapper et se laisser aller à un flirt. Cela dépend toujours de la personne. Un deuxième facteur est le manque d’attention vers vous ; insistez-vous toujours pour vous voir, le voyez-vous distrait, détaché, peu présent ? Il n’est probablement pas très engagé dans votre relation et cherche d’autres aventures ou expériences. En ce cas là, il est préférable d’affronter le problème de manière calme et rationnelle, et, si nécessaire, de mettre fin à la relation ; il ne faut jamais demander de l’amour.

Il m’a trompée : quoi faire ?

Combien de fois nous sommes-nous senties complètement bouleversées et blessées ? Nous ne savions probablement même pas comment agir. Et c’est tout à fait normal, car il y a tellement d’émotions contradictoires : la colère, la déception, la tristesse, le doute… mais aussi l’amour. Oui, car malgré notre volonté, les sentiments ne disparaissent pas en claquant des doigts, ils restent là et alimentent nos pensées en continu.

Dans de telles situations d’infidélité, nous sommes toujours confrontés à la question suivante : pardonner ou tout laisser derrière soi et repartir à zéro ?

Nous avons tous été dans cette situation au moins une fois. Il n’y a pas de conseil qui puisse s’appliquer toujours et dans toutes les situations, sauf celui-ci : rester fidèle à soi-même. Dans le célèbre roman Jane Eyre (si vous ne l’avez pas lu, faites-le car il en vaut la peine !), la protagoniste, après avoir découvert une vérité très difficile à accepter, prononce ces mots : « Je dois me respecter ». Et c’est là que se cache le secret. Nous devons nous aimer et comprendre si la personne avec qui nous sommes mérite d’être avec nous.

Si vous répondez par « oui », sachez que vous ouvrez un nouveau chapitre de votre histoire. Il n’y a pas de place pour la rancœur et le ressentiment, ne pensez pas de pouvoir exercer un contrôle sur l’autre personne, ni même de faire la même chose pour vous venger. Vous entrez ainsi dans un cercle vicieux qui a peu de chances d’avoir une fin heureuse. Si la réponse est « non », ne vous souciez plus de rien. Prenez le temps de « guérir », consacrez-vous à vous-même et à votre vie.

À vous de jouer…

Si vous avez aimé cet article, partagez-le avec vos amis sur Facebook !

Sur le même sujet :

Couple : Comment affronter les sujets facheux

Aller se coucher en colère est mauvais pour la santé, selon la science

Publicités

Ça pourrait vous intéresser