Quand faut-il donner de la liberté à son enfant ?

En tant que parents, il peut être difficile de donner de la liberté à notre enfant. Leur vie commence dans nos bras et, petit à petit, ils deviennent de plus en plus indépendants.

Tous les enfants doivent grandir. La question difficile est de savoir quelles restrictions vous devez imposer à votre enfant. À partir de quel moment êtes-vous trop protecteur ou simplement un bon parent ? Une nouvelle enquête se penche précisément sur cette question.

Les principaux sujets abordés dans l’enquête sont les attitudes à l’égard de la liberté des enfants. La liberté de se maquiller, d’utiliser un smartphone, de sortir après la tombée de la nuit, d’utiliser les transports publics seul.

L’enquête a été menée auprès de 1 630 parents afin de connaître leur avis sur le moment opportun pour lâcher un peu de lest. Si vous êtes un nouveau parent, vous pensez peut-être que vous ne laisserez jamais votre enfant prendre les transports en commun avant ses 18 ans, mais en réalité, nous devons donner ces libertés à nos enfants petit à petit pour leur apprendre l’indépendance et leur permettre de mûrir.

PIXABAY

Le maquillage est un sujet très controversé. Il existe deux camps bien distincts. D’un côté, il y a ceux qui pensent que le maquillage sur les enfants est absolument inoffensif et qu’ils devraient être autorisés à l’utiliser comme n’importe quel jouet.

De l’autre côté, on constate que la pression exercée sur les femmes pour qu’elles soient belles et ressemblent à ce qu’elles ne sont pas augmente et devient un problème pour les femmes de plus en plus jeunes. L’enquête a montré que tout le monde pense que les enfants de moins de 5 ans ne devraient pas être autorisés à se maquiller, mais au-delà, l’opinion commence à se diviser. 7 hommes sur 10 estiment que les enfants de moins de 16 ans ne devraient pas être autorisés à se maquiller.

Les femmes, en revanche, semblent plus indulgentes : 40 % d’entre elles estiment que les femmes âgées de 14 ans et plus devraient être autorisées à se maquiller.

En ce qui concerne la technologie, la question est vraiment difficile. Il s’agit d’une question à laquelle la plupart des parents n’ont pas été confrontés lorsqu’ils étaient enfants et qui est donc totalement nouvelle. 22 % des parents pensent que les enfants de 11 ans devraient avoir le droit d’utiliser un smartphone, mais ce chiffre passe à 46 % à l’âge de 13 ans et à 59 % à l’âge de 14 ans.

La réponse à cette question dépend en fait de la maturité de votre enfant et de la confiance que vous pouvez lui accorder sur un smartphone. Quels que soient les blocages mis en place sur un smartphone, il est possible d’accéder à l’intégralité d’internet et les enfants trouveront des moyens d’accéder à ce qu’ils veulent s’ils le souhaitent. La meilleure façon d’aborder la question est de leur permettre d’utiliser un smartphone pour une durée limitée si vous savez qu’ils sont capables de rester à l’écart des sites suspects.

À l’âge de 16 ans, 85 % des parents estiment que les enfants devraient être autorisés à utiliser un smartphone.

PIXABAY

52 % des parents disent que les enfants devraient être autorisés à sortir après la tombée de la nuit à l’âge de 15 ans et 49 % disent que les enfants devraient être autorisés à prendre les transports en commun à l’âge de 12 ans. Il est clair qu’il n’y a pas un âge précis où tout devient normal. Selon l’âge, il faut faire preuve d’indulgence.

Il est clair qu’il existe une grande variété de règles parentales dans les différents ménages.

Alors que certains ménages sont prêts à autoriser leur enfant à avoir un smartphone, à se maquiller, à sortir tard et à utiliser les transports publics dès l’âge de 12 ans, d’autres interdisent cela jusqu’à l’âge de 16 ans ou plus. La décision doit être prise non pas en fonction des idéologies des parents, mais de la maturité de l’enfant. C’est la seule approche équitable.

À vous de jouer…

Cet article vous a été utile? N’hésitez pas à le partager sur Facebook avec vos amis!

Sur le même sujet :

Adolescents : comment se faire obéir sans perdre la tête

Enfants : 7 choses qu’ils peuvent et doivent faire à la maison

Publicités

Ça pourrait vous intéresser