L’ail est l’un des ingrédients les plus utilisés quand on cuisine. En le cultivant sur votre balcon, vous aurez la certitude qu’ils ne sont pas pleins de pesticides ou autres. C’est également quelque chose de très simple à faire, il ne faut pas nécessairement avoir la main verte.

Il existe de nombreuses variétés qui garantissent d’enrichir chaque plat avec un peu plus de saveur. Alors, pourquoi aller les acheter si vous pouvez les cultiver rapidement. Au bout de quelques semaines, vous aurez votre propre réserve personnelle d’ail sans avoir dépensé de l’argent au supermarché ou au marché.

Un peu de patience, une bonne température et un bon arrosage permettront à l’ail de devenir une plante luxuriante et robuste.

Voici comment cultiver de l’ail chez vous.

1) Le planter

Le pot qui va contenir l’ail doit avoir une taille appropriée. Il ne doit pas être trop petit car cela risquerait d’empêcher les racines de se développer dans la terre. Si vous choisissez un pot trop grand, il sera inutile, sauf si vous décidez d’en planter plusieurs. Une fois que vous avez fait votre choix, vous devrez insérer une gousse d’ail dans la terre. Faites attention à bien laisser la pointe à l’air libre, puis arroser autour de la future plante.

2) Arrosage et température

Les petites plantes d’ail doivent être arrosées régulièrement, en évitant d’en mettre trop en une fois car la jeune pousse pourrait pourrir. La croissance de la plante d’ail a besoin d’un sol au pH neutre, et après 7 ou 10 jours, vous verrez les premières pousses. Si vous voyez que des fleurs commencent à apparaître, même si elles sont minuscules, il faut les enlever tout de suite. Ainsi, vous ne risquez pas de modifier le goût de votre ail, qui pourrait devenir sucré.

3) Comment obtenir de grandes têtes

Le premier secret pour obtenir des têtes d’ail assez grandes, c’est de planter des grandes gousses. De plus, il faut une température comprise entre 15 et 20 degrés pour optimiser ses chances d’avoir des grandes têtes. Les planter avec la jeune pousse vers le haut permet de ne pas fatiguer la plante et cela augmente donc les chances qu’elle devienne grosse. 

4) Choisir la bonne variété

À nos latitudes, il y a environ trente différentes variétés d’ail, alors laquelle choisir? La plus utilisée est l’Allium Sativum qui est le plus commun et le plus facile à faire pousser, mais vous pouvez opter pour de l’ail rose ou l’ail violet. Une fois que vous les avez récoltés, il ne faut surtout pas les mettre au frigo ou à côté d’une source de chaleur. La température ne doit pas dépasser les 20 degrés.

Si vous avez aimé cet article, partagez-le avec vos amis sur Facebook!

Sur le même sujet :

Comment transformer votre balcon en un beau potager

11 astuces pour que vos tomates poussent parfaitement