Avez-vous la chance de vivre dans une maison avec un jardin pour pouvoir cultiver des fleurs, des plantes et des légumes ? Ou même si, vous vivez dans un appartement, êtes-vous un amoureux des pantes et que malheureusement vous n’êtes pas satisfait des résultats ?

Sachez que si vos tentatives de culture échouent tout le temps, c’est principalement à cause d’un excès ou d’un manque d’eau, d’une carence ou bien d’un mauvais terreau. C’est ce dernier point que nous allons voir dans cet article.

Le terreau universel

Attention ! Universel ne veut pas dire que cela convient à toutes les plantes. Le terme le plus approprié serait « terreau basique » ou d’usage courant. C’est vrai qu’ils ne sont pas chers mais vous risquez de ne pas en avoir pour votre argent.

Pour la culture en pot, le terreau horticole est une meilleure solution dans la plupart des cas.

Terreau horticole

Un terreau composé de tourbes, d’écorces et du fumier ou d’algues. Il ajoute de la consistance aux sols sableux et allège les terres argileuses. C’est un substrat polyvalent, bien que l’on puisse croire qu’il soit seulement adapté aux potagers et aux cultures fruitières.

Terreau pour semis et repiquage

Un substrat sain et léger est indispensable pour semis et repiquage. Il faut éviter d’utiliser la terre de jardin qui, exposée aux parasites, maladies et autres cultures, n’est pas saine. Le terreau spécial pour semis est le meilleur des choix, surtout pour les jardiniers débutants. Il est tout indiqué pour les semences, bouturages, ou repiquage.

La terre « dite » de bruyère

La vraie terre de bruyère est difficile à trouver et n’est pas très économique. Par contre la terre « dite de bruyère« , un mélange d’écorces de pin et de tourbes, se trouve plus facilement et coûte moins cher. Elle est parfaite pour les cultures en pots et pour acidifier les sols trop calcaires.

Vos hortensias, magnolias, azalées, camélias, myrtilles ou rhododendrons adoreront cette au pH faible.

Terreau de feuilles

C’est le terreau universel pour les plantes qui aiment les sols acides. Il est issu de la décomposition de feuilles mortes et donc riche en matière organique.

Terreaux spécifiques

Certaines plantes sont si particulières qu’elles ne pourront pas pousser dans un terreau polyvalent ou de mauvaise qualité.

Les orchidées, qui à l’état naturel poussent dans les arbres, ont besoin d’un terreau très aéré. Les écorces sont parfaites.

Les cactus ont besoin un terreau « spécial cactus » riche en sable et en pierres volcaniques.

Les plantes aquatiques, auront besoin d’un terreau fortement minéralisé

Les bonsaïs poussent dans une terre pauvre, bien équilibrée, afin de bien limiter croissance.

Les plantes carnivores : ont généralement besoin s’un substrat très pauvre en nutriments composé de tourbe blonde et de matériaux drainants.

Quelques idées reçues :

Le terreau géranium est un terreau standard pour la culture des plantes en pot. Il n’est pas indispensable pour avoir de beaux balcons fleuris. Vous obtiendrez souvent les mêmes résultats avec de la terre de jardin avec du compost.

Le terreau « spécial rosiers » ne veut rien dire. Le rosier fait partie des plantes qui poussent dans tous les sols. Il n’a absolument pas besoin d’un terreau particulier.

Il faut faire attention aux terreaux « agrumes ». Ils peuvent être trop riches en argile et risquent d’étouffer les racines.

Comment choisir un bon terreau

Surveillez la composition avant l’achat

Faites attention à la composition du terreau avant l’achat. Lisez les étiquettes et faites des comparaisons. Un terreau trop riche en écorces et fibre de bois et pauvre en matière organique n’enrichira pas votre sol, et ne donnera pas de bons résultats pour les plantes en pot.

Après l’achat, vous pourrez juger la qualité du produit en suivant ces critères.

Couleur : un bon terreau est sombre, quasiment noir.

Consistance : à l’exception des terreaux spécialisés, il ne doit pas y avoir d’éléments grossiers.

Souplesse : pour vérifier qu’un terreau est bien souple, pressez-en une poignée d’un votre main. S’il reste sous la forme d’une boule lorsque vous réouvrez votre main c’est qu’il n’est pas souple.

Pour finir, un bon terreau doit se réhydrater rapidement et facilement. S’il met 5 minutes à absorber l’eau c’est qu’il y a un problème !

À vous de jouer…

Cet article vous a été utile? N’hésitez pas à le partager avec vos amis sur Facebook

Sur le même sujet :

Comment Comprendre le Problème d’Une plante en Regardant Ses feuilles

Maladies et Parasites Des Plantes : Comment Les Reconnaître et Que Faire?