Avec l’arrivée du printemps, les allergies (au pollen mais pas que) deviennent une préoccupation évidente pour beaucoup de personnes. Mais de quoi s’agit-il, exactement ?

Chaque allergie n’est autre qu’une réponse immunitaire de l’organisme de caractère anormal, qui peut donner vie à une grande variétés de symptômes, de l’asthme à l’urticaire, allant même jusqu’au choc anaphylactique. Ce que l’on appelle le rhume des foins est la manifestation allergique la plus répandue, c’est-à-dire la rhinite allergique saisonnière, due au passage dans les voies nasales et respiratoires de pollen. En particulier, trois quarts des cas de rhume des foins sont dus au pollen d’ambroisie.

Si dans la plupart des cas, les symptômes des allergies peuvent être contrastés avec le recours à des remèdes, et il est vrai que dans plusieurs cas, l’utilisation de médicaments peut se révéler superflue, et il est possible d’appliquer des remèdes naturels qui se révèlent efficace pour éviter les conséquences de la réponse immunitaire du corps humain à la présence de pollen.

Bien évidemment, la première suggestion qu’il vaut la peine de mettre en pratique est de réduire, autant que possible, l’exposition aux pollens. Par exemple, si vous prévoyez une promenade, vous pouvez vous informer au préalable sur la présence de pollen dans cette zone. Il est important de rappeler aussi que, dans les journées avec plus de vent dans l’air, il y a plus de pollen.

1) La douche

Si vous n’avez pas pu éviter l’exposition au pollen et que vous êtes en train d’en payer les conséquences sous forme d’yeux qui coulent ou de gorge sèche, un conseil intéressant est tout simplement de prendre une douche. En restant quelques minutes sous l’eau, en effet, vous pouvez enlever les pollens qui, au cours de la journée, se sont déposés sur votre visage et sur vos cheveux.

calmer l'allergie aux pollens

2) L’irrigation nasale

Un autre remède naturel qu’il est important de garder à l’esprit et celui que l’on appelle justement l’irrigation nasale. Il s’agit d’une pratique – en réalité très simple – qui prévoit d’introduire des solutions hydrominérales dans les cavités nasales. Pour ce faire, il faut des ampoules particulières qui permettent aux solutions salines hypertoniques de passer dans le nez. Dans d’autres cas, les solutions peuvent être pulvérisées, à l’aide de ce que l’on appelle la douche nasale.

se protéger de l'allergie aux pollens

3) Une maison sans allergie : quelques idées

L’endroit dans lequel vous vivez aussi doit être, dans un certain sens, « propre », de façon qu’il ne favorise pas l’apparition d’allergies. Par exemple, si vous avez des animaux domestiques, vous devriez les tenir éloignés de votre chambre et de la salle de bain, car leurs poils véhiculent du pollen. Ce dernier se dépose facilement sur vos tapis et sur vos meubles qui, donc, devraient être désinfectés avec des produits spécifiques. Pour en revenir à la chambre, dans le commerce, vous pouvez trouver des draps et des coussins réalisés avec un matériau synthétique particulier, le Ventflex, qui a été étudié et développé de façon spécifique, pour être hypoallergénique. Si vous avez les moyens, vous pouvez faire installer dans chaque pièce un purificateur d’air qui n’est pas une mauvaise idée. En général, les habitations des personnes qui souffrent d’allergies printanières doivent être munis de filtres efficaces, à associer aux systèmes de chauffage et au système de climatisation.

prévenir l'allergie aux pollens

4) La quercétine

Enfin, le dernier remède contre les allergies se trouve dans la quercétine, qui a des effets positifs parmi tous les flavonoides et qui est capable de soulager la plupart des symptômes qui apparaissent à cause du rhume des foins.

soulager l'allergie aux pollens

Cet article vous a plu? N’hésitez pas à le partager su Facebook avec vos amis!

Sur le même sujet :

Les Bienfait de l’Ail et du Miel à Jeun

Hoquet : 10 remèdes simples pour le faire passer