Le kéfir est une boisson fermentée originaire du Caucase, semblable au yaourt, mais sans lactose. C’est un allié précieux pour notre santé. Le mot kéfir dérive du terme arménien keif, qui signifie « bien-être ». Il s’agit en effet d’un aliment riche en ferments lactiques au goût frais et à la saveur légèrement acide, mais agréable. On raconte que ce fut Mahomet qui donna les premiers granulés de kéfir, connus aussi comme « millet du prophète », aux pasteurs qui vivaient sur les monts du Moyen-Orient.

Cette boisson se prépare traditionnellement avec du lais frais de chèvre, de brebis ou de vache, et des granulés de kéfir, mais il est aussi possible d’en préparer avec de l’eau. Dans tous les cas il s’agit d’un aliment sans lactose qui aide à régler les problèmes digestifs, à renforcer les os et à éradiquer les infections bactériennes. Mais découvrons ensemble tous les bienfaits du kéfir, afin d’introduire cette boisson spéciale dans notre alimentation. 

Propriétés bénéfiques du kéfir 

Le kéfir est souvent considéré comme une boisson miraculeuse, car il contient des ferments lactiques, qui permettent un bon fonctionnement de l’intestin, des sels minéraux comme le phosphore, le calcium, le zinc et le magnésium, les acides aminés comme le tryptophane. La biotine et l’acide folique renforcent le système immunitaire et les probiotiques, comme le Lactobacillus kefir, qui prévient la prolifération de bactéries dangereuses comme l’Escherichia coli, alors que le kerian aide à combattre le candida et d’autres infections fongiques. Le kéfir aide à prévenir l’ostéoporose, pathologie qui comporte la détérioration des os, due à une malabsorption du calcium par l’organisme. Un problème qui touche surtout les femmes à la ménopause. Tout cela grâce à la présence de calcium et de vitamine K, qui aide à améliorer l’absorption de ce minéral. Le phosphore et le magnésium aussi permettent d’améliorer l’état de santé des os. Consommer régulièrement le kéfir permet d’améliorer la digestion et à garantir un bon fonctionnement de l’intestin, en rééquilibrant la flore bactérienne intestinale : c’est la boisson idéale après un traitement avec des antibiotiques. 

Le kéfir aiderait aussi à prévenir le cancer, en particulier la tumeur du sein et du colon. Il pourrait en effet bloquer la croissance des cellules cancérogènes et la transformation des cellules saines en cellules malades. Cette boisson salutaire est parfaite aussi pour maigrir. Elle permet une bonne absorption des vitamines B et K de la part de l’intestin, en contrastant le risque d’obésité. Le kéfir aide aussi à réduire le mauvais cholestérol dans le sang et permet de baisser la pression sanguine. 

Cet aliment est capable de réduire l’inflammation qui cause des réactions allergiques : de nombreuses allergies, en effet, sont causées par la carence en bonnes bactéries dans l’intestin.  Pour cela, le kéfir aide aussi à réduire l’intolérance au lactose : il décompose le sucre en acide lactique et augmente la digestibilité du lait et des produits laitiers. Même certaines pathologies de la peau comme le psoriasis et l’acné peuvent être causées par des problèmes liés à la flore intestinale. Grâce aux probiotiques contenus dans le kéfir, la peau s’améliore favorisant la guérison même en cas de brûlure. Ceux qui souffrent de maladie cœliaque peuvent bénéficier du kéfir : il aide l’équilibre de la flore intestinale avec les probiotiques, et pourrait en effet atténuer la réponse immunitaire au gluten, en améliorant la situation générale du cœliaque. 

bienfaits du kéfir

Où en trouver, comment le consommer et les doses recommandées 

Le kéfir de lait peut s’acheter déjà prêt dans les magasins d’alimentations bios, chez un herboriste et en pharmacie. En ce qui concerne les doses à consommer par jour, il est conseillé de commencer avec peu à la fois, pourquoi pas avec une ou deux petites cuillères par jour pendant au moins un mois, pour voir comment votre organisme répond à ce nouveau produit, pour ensuite passer à deux tasses par jour. Vous pouvez en boire au petit déjeuner, au goûter ou pendant les repas, car il favorise la digestion. Consommé chaque matin de façon régulière, il aide à « nettoyer » l’intestin, éliminant les toxines, et il augmente les défenses immunitaires et améliorer le métabolisme.

Kéfir de lait à préparer à la maison et utilisations en cuisine

L’idéal est de préparer le kéfir à la maison : si vous voulez préparer le kéfir de l’air, vous aurez besoin d’1-2 cuillères de grains de kéfir à mettre à l’intérieur d’un bol. Couvrez avec 2 tasses de lait, laissant une paire de centimètres, couvrez et laissez reposer pour 12 heures minium et 36 heures maximum à température ambiante. Dès qu’il aura une consistance granuleuse, filtrez et séparer les grains de la boisson. 

Le kéfir peut être utilisé pour préparer des gâteaux, des biscuits, mais aussi de la pâte à pain, à pizza et à fougasse, parce qu’il rend les préparations plus douces. Il existe aussi une version du kéfir salé, idéal pour accompagner viandes, poissons et légumes au four ou cuits à la vapeur. 

préparer le kéfir

Kéfir d’eau bienfaits et comment le préparer 

Le kéfir d’eau est la préparation idéale pour ceux qui souffrent d’intolérance au lait et dérivés. Même si le kéfir de lait est quasiment sans lactose, en effet, les sucre du lait pourraient causer des intolérances. Il s’agit d’un produit bénéfique pour l’intestin, même s’il contient moins de bonnes bactéries et est pauvre en calcium et magnésium. Dans la préparation du kéfir d’eau, les granulés de kéfir sont ajoutés à l’eau et au sucre, afin de maintenir les ferments en vie. Mettez 2 cuillères de granulés de kéfir dans un bol en verre, versez ½ litre d’eau, ajoutez 2 cuillères de sucre et mélangez. Refermez le récipient et laissez fermenter à température ambiante pendant 48 heures, filtrez et laissez refroidir. 

A la place de l’eau, vous pouvez utiliser du thé, de la tisane, ou des jus de fruits dilués à 50% avec de l’eau. De plus, vous pouvez l’aromatiser en ajoutant des épices, des fruits, de la menthe, des graines de cumin, de fenouil ou de gingembre. 

kéfir d'eau

Contre-indications 

Même si le kéfir est une boisson salutaire, elle pourrait être la cause de constipation, nausée, vomi, ou mal de tête. Il s’agit principalement de conséquences dues à une absorption élevée de kéfir, c’est pour cela qu’il est conseillé d’en consommer à petite dose. Il est également déconseillé aux personnes dont le système immunitaire est déficient d’en consommer, car cette boisson contient des levures qui pourraient favoriser l’apparition d’infections. Dans tous les cas il est conseillé de consulter un médecin avec de consommer régulièrement du kéfir, afin de pouvoir surveiller les effets. 

À vous de jouer…

Cet article vous a été utile? N’hésitez pas à le partager sur Facebook avec vos amis! 

Sur le même sujet:

Les Bienfait de l’Ail et du Miel à Jeun

► 17 Utilisations du Baume du Tigre Surprenantes