La perte de cheveux représente, pour la plupart des gens, une véritable nuisance. On estime qu’environ 50 % de la population adulte souffre de ce problème gênant.

D’une manière générale, ce sont les hommes qui sont le plus souvent touchés par la perte de cheveux. Toutefois, cela ne signifie pas que les femmes sont à l’abri. Les causes de la chute des cheveux sont nombreuses, découvrons-les ensemble !

Perte de cheveux : causes courantes

Certaines causes de perte de cheveux sont nettement plus fréquentes que d’autres et touchent indifféremment les hommes et les femmes. Une première cause est la perte de cheveux saisonnière normale, étroitement liée au cycle automne/été. En automne, en effet, les cheveux ont tendance à être fragilisés par le soleil et le vent. Il tombent donc de manière plus abondante. Dans ce cas, il n’y a aucune raison de s’inquiéter !

La pelade (alopécie areata) est une autre cause fréquente et répandue de perte de cheveux. L’alopécie areata est particulièrement fréquente avant l’âge de 40 ans et touche aussi bien les hommes que les femmes. Elle se caractérise par une perte de cheveux « par plaques », qui s’intensifie avec l’usage d’un peigne. Il s’agit d’une maladie auto-immune qui ne peut être guérie.

Causes communes chez les femmes

La perte de cheveux touche indistinctement les deux sexes, mais certaines causes sont spécifiques à l’un d’entre eux. Chez les femmes, la cause la plus courante est appelée effluvium télogène, et se caractérise par une perte de cheveux soudaine et rapide. Un épisode de stress mental et physique très prolongé en est la cause. Les cheveux deviennent ternes et fins, jusqu’à ce qu’ils tombent de manière exponentielle.

Une autre cause très fréquente chez les femmes est l‘hypothyroïdie. Dans ce cas, il s’agit d’un dysfonctionnement de la glande thyroïde, qui modifie la fonctionnalité des glandes sébacées. Elle se caractérise par une perte de cheveux diffuse et homogène.

La dernière cause de la chute des cheveux chez les femmes est une carence nutritionnelle en fer et en protéines. Les cheveux deviennent faibles et tombent abondamment. Dans la plupart des cas, un cycle menstruel intense peut être en cause, ce qui réduit le fer dans le sang. S’il ne s’agit pas d’une carence en fer, il peut également s’agir d’une carence en protéines.

Perte de cheveux chez les hommes

En résumé, la perte de cheveux est un problème très courant, qui touche les hommes dans la plupart des cas. La cause la plus fréquente est l’alopécie androgénétique, qui touche environ 70 % des hommes âgés de 20 à 60 ans. Elle touche principalement le front, les tempes et le sommet de la tête et se caractérise par un affaiblissement progressif des bulbes qui produisent des cheveux faibles et fins.

Cependant, l’alopécie androgénétique est un problème qui touche également 35 % des femmes ménopausées. La cause en est la transformation de la testostérone en dihydrotestostérone, qui est responsable du rétrécissement des bulbes.

À vous de jouer…

Cette astuce vous a plu? Alors n’hésitez pas à la partager avec vos amis sur Facebook! 

Sur le même sujet : 

► 8 Astuces Contre la Chute Des Cheveux

Soin des cheveux : 12 erreurs à éviter à tout prix pour ne pas les abîmer