Vivre près de la nature

L’effet positif de la nature sur le bien-être du corps et de l’esprit a souvent été discuté. Une étude de l’école de santé publique de l’Université de Boston a démontré la corrélation entre l’environnement et la fonction cognitive. Il ressort, en particulier pour les femmes âgées de 60 ans et plus, que vivre près de la nature réduit le taux de dépression et de démence.

Une étude établit une corrélation entre la nature et le cerveau

L’étude, publiée dans JAMA Network Open, a analysé quelque 13 594 femmes dont l’âge moyen était de 61 ans. La recherche a pris en compte la densité de végétation du quartier dans lequel vivent ces personnes ; ensuite, on l’a associée à leurs capacités motrices, leurs aptitudes cognitives, leur niveau d’attention et leur mémoire.

Selon les résultats, les individus qui sont plus en contact avec la nature sont plus réactifs en termes de motricité et de cognition. Le Dr Marcia Pescador Jimenez, auteur de l’étude, a fait ses remarques ; « L’une des principales façons dont la nature peut améliorer la santé est d’aider les gens à se rétablir du stress psychologique et de les encourager à sortir et à socialiser avec des amis ; deux facteurs qui améliorent la santé mentale ».

Advertisement

Vivre près de la nature prévient la dépression et la démence

Un autre élément important est la prévention de la dépression et de la démence par le contact avec la nature. Il est très important d’essayer de vivre dans des zones avec beaucoup de végétation ; mais aussi de prendre l’habitude de se promener au milieu de ces espaces.

En effet, les femmes adultes qui vivent près de la nature sont moins susceptibles de souffrir de dépression ; une corrélation très importante, pour laquelle il existe des preuves scientifiques à la lumière de ces résultats.

À vous de jouer…

Cet article vous a plu ? Alors n’hésitez pas à le partager sur Facebook avec vos amis !

Sur le même sujet :

Yoga : 10 faits intéressants que vous ne connaissez pas

5 exercises pour éliminer les douleurs aux hanches, au dos et aux genoux