Notre corps fait beaucoup de choses étranges sans que l’on sache ce que cela veut dire. De nombreux mécanismes de défense sont activés automatiquement par notre organisme pour nous protéger, mais à quoi servent-ils et comment se manifestent-ils?

Auriez-vous jamais pensé qu’avoir le hoquet, éternuer et bâiller sont des choses nécessaires pour maintenir le corps en bonne santé?

Quand il fait froid ou quand on a peur, il est normal d’avoir la chair de poule, mais à quoi cela sert? Ou encore pourquoi rêvons-nous de tomber et pourquoi la peau des mains devient rugueuse après une longue baignade?

Ces exemples et d’autres encore auront finalement une explication et vous pourrez les interpréter correctement. Découvrons pourquoi notre corps fait ces 8 choses-là.

1. Avoir le hoquet 

Un des mécanismes de défense de notre corps, c’est le hoquet ( ou myoclonie-phrénoglottique ). Le hoquet, c’est une contraction involontaire et répétée de notre diaphragme, le muscle qui sépare notre thorax de l’abdomen et qui joue un rôle capital pour la respiration. Ces spasmes se manifestent après avoir trop mangé ou/et trop rapidement et aussi lorsque l’on inhale trop d’air; comme quand on mâche un chewing-gum. Le hoquet peut également se manifester pendant une chute de la pression sanguine ou du taux d’oxygène dans le sang. Normalement cela ne dura pas longtemps, mais s’il perdure n’hésitez pas à consulter.

2. Éternuer 

L’éternuement est un réflexe respiratoire qui permet d’injecter beaucoup d’air dans les poumons. Lui aussi est un puissant mécanisme de défense qui nous protège des agents pathogènes potentiellement dangereux. Mais pourquoi éternue-t-on? Ce réflexe se manifeste lorsqu’un agent allergène ou irritant entre en contact avec la muqueuse présente à l’intérieur des cavités nasales. Par exemple, pendant une infection virale, éternuer permet à l’organisme de libérer les voies respiratoires supérieures des agents pathogènes. 

3. Sensation de tomber dans le vide 

La sensation de tomber dans le vide quand on dort est une sensation que 70% d’entre nous ont déjà ressentie au moins une fois dans sa vie. Cette sensation, le spasme hypnotique, se manifeste pendant la phase initiale du sommeil. Pendant cette phase le cerveau envoie au corps les signaux pour se mettre en veille. Ces derniers provoquent une respiration plus lente et diminuent l’activité musculaire ce qui peut engendrer une sorte de court-circuit qui se ressent à travers la sensation de tomber dans le vide. 

4. Les doigts ridés

Jamais vous n’aurez imaginé que la peau est capable de se transformer pour avoir une plus grande adhérence. Ce processus advient, par exemple, lorsque l’on reste trop longtemps dans l’eau. Nos doigts deviennent ridés pour que nos doigts aient plus de prise sur les objets. Le système nerveux réagit en diminuant la grandeur des vaisseaux sanguins.

5. Le larmoiement 

Le larmoiement ou avoir les yeux qui pleurent, c’est bien différent de pleurer qui reflète une sensation émotive. Tandis que larmoyer, c’est un mécanisme de défense qui neutralise n’importe quelle chose qui provoque une irritation à l’oeil. Dans ce cas aussi si vous larmoyez trop n’hésitez pas à consulter un médecin. 

6. La paupière qui tremble 

Quelquefois cela arrive que l’une de nos paupières se mette à trembler et les raisons sont nombreuses. Une paupière qui tremble serait principalement due au stress et au manque de sommeil, mais cela peut également être le signe que vous êtes déshydraté ou que vous consommez trop de caféine ou d’alcool. 

7. Bâiller 

Lorsque l’on s’ennuie, que l’on est fatigué ou que l’on a faim, il est normal de bâiller, mais ce n’est pas sa seule fonction. En effet, bâiller permet au sang de s’oxygéner, au cerveau de se refroidir, à augmenter l’attention et la concentration et aussi à détendre le système respiratoire. Ne soyez plus gêné quand vous bâiller!

8. La chair de poule 

Lorsque nous avons froid, de minuscules muscles dits « arrecteurs » (ou horripilateurs) situés sous notre peau se contractent, redressent nos poils et font apparaître une petite bosse : c’est la chair de poule. Lorsque nous étions plus poilus, un plus grand nombre de poils se dressaient et emprisonnaient une couche isolante d’air près de la peau. La chaleur rayonnée par notre peau chauffait l’air emprisonné et nous aidait à conserver notre chaleur corporelle. De plus, quand nos poils étaient dressés, ils nous donnaient sans doute l’air plus imposant et plus effrayant. C’est sans doute pour cette raison que nous avons la chair de poule quand nous sommes anxieux ou en colère.

Cet article vous a plu? N’hésitez pas à le partager avec vos amis sur Facebook

Sur le même sujet:

► 9 réactions du corps qui indiquent des carences

► Digito-pression: 11 maux que l’on peut apaiser